Oh oui je sait je vois déjà les critiques venir "mais qu'est-ce que tu fous à faire un article sur cette merde !" "pourquoi un tel tâcheron dans ton (magnifique soyons modeste) blog ?!" "pourquoi tester cette bouse récente ? autant prendre un vrai ratage, un vieux film de série B par exemple !". Oui je les vois ces critiques, mais comme dans une famille, même les enfants déformés et débiles ont le droit à un bilan santé, je vois pas pourquoi ce film n'aurais pas son article (étant donné que je l'ai en DVD).
Donc voilà, RRRrrrr, le tâcheron du cinéma français... enfin tâcheron, il ne faut pas éxagérer quand même ! Non RRRrrrr reste une bonne comédie, du moins tant que l'on n'est pas allergique à l'humour chabatasien et robindesbusien, à partir de là on peut même revoir le film sans s'emmerder profondément. Eh oui, cela est possible les amis, enfin pas pour moi en tout cas. RRRrrrr a quand même fait un beau ratage. Ben oui quoi ! Avec un tel casting et un tel passé (rappellons que Chabat avais fait le plus gros succès 2002 avec Astérix et Obélix : mission Cléôpatre), le ratage était impossible ! Mais apparament, impossible n'est pas robindesbusiens; Oui non pas chabasien parce-que lui a quand même fait des efforts pour tenter (veinement il faut bien le dire) de sauver RRRrrrr parodiant dans sa réalisation tout un tas de films policiers, rendant le tout plus agréable à l'oeil. Car c'ets bien du côté des Robin des bois (ou Robin des bois comme vous voulez) qu'il faut chercher l'erreur. Si on adhère à leur humour, tout va bien et ce sera alors 94 minutes de bonne détente. Si vous êtes allergique, n'y pensez même pas ! Le film transpire le robin des bois. Normal aussi, ils ont fait le scénario et jouent tous dedans (ils sont six quand même !).
A la première vision, on peut s'amuser à trouver quelques petites blagues, sourire devant le débilisme de ces six compères convaincus de leur talent d'humouristes, et trouver agréable les dialogues qu'avant on ne pouvait pas entendre plus de cinq minutes par jour. Bref : passer un bon et agréable moment. Mais après tout se gâte, à la deuxième vision le film finit par se transformer en cauchemard tant il est chiant et répétitif. Le jour où les gens qui font des comédies auront compris que pour faire rire le spectateur il faut aussi créer une intrigue et mettre des moments dramatiques, on aura fait un grand pas. Il n'y a qu'à voir les exploits de cet espèce de grand surfeur blond ayant formidablement raté son pari de transformer son personnage de la télé au ciné tant son film n'était que succession de sketchs plus débiles les uns que les autres. Lorsque l'on regarde des films comme La grande vadrouille, Le dîner de con, Le placard et j'en passe, on est pris dans l'histoire. Le fait de dénoncer quelque chose avec humour, de créer une tension en créant des enjeux, ça c'est important. Ou même le fait de rendre ses personnages attachant permet de faire véritablement rire le spectateur. D'ailleurs qui a parlé de forcément faire rire dans une comédie ? Repartir le coeur heureux est déjà largement suffisant, en tout cas c'est une pensée beaucoup plus agréable que le sentiment de s'être fait dépouiller d'un prix d'un ticket et de 93 minutes de vie.
Réussite donc ? Surtout pas ! Echec alors ? Pas vraiment. Ou on adhère ou on vomis, à chacun de se faire une opinion de ce film qui restera longtemps aux yeux de tous (sauf des fans) comme l'échec cuisant de Mr Chabat et des Robin des bois.

rrrrrrr2

Jean-Paul tu peux arrêter de te gratter les couilles ?
Allez un p'tit sourire...merci !