the_jacket
Synopsis : Jack fait la guerre du golfe et se fait tirer dessus. Il devient amnésique. Plus tard il sera accusé de meurtre mais ne se souvient de rien. Il est envoyé dans un hôpital psychiatrique où un docteur expérimente une méthode…spéciale….tintintintin (tournesoltournesol, damned toujours pas).

Produit par le duo Clooney/Soderbergh, The Jacket se présente d’abord comme une œuvre complexe, glauque et torturée alors qu’en fait le film est d’une simplicité quasi déconcertante. Rappelant, dans son principe, L’effet papillon (même trou de mémoire, même déformation du passé), il diffère néanmoins totalement dans son traitement et son schéma narratif. Là où le premier se la jouait avec des couleurs saturés et tout un tas d’effets tape-à-l’œil le second fait plus dans la sobriété (jusqu’aux couleurs frisant parfois le noir & blanc). Le problème avec les voyages dans le temps c’est que le sujet est extrêmement casse-gueule et éviter les incohérences est assez difficile. On se retrouve d’ailleurs avec le même type d’incohérences que pour L’effet papillon. Aucune erreur de casting n’est à noter, ni aucune faute de goût d’ailleurs. Un thriller bien rôdé qui fonctionne, on n’en demandait pas plus.