26 août 2005

La cloche a sonné

Synopsis : Des gens vont suivre une thérapie bouddhiste dirigée par Fabrice Luchini, pas besoin d’en savoir plus. Ah en voilà un film comme on aimerait en voir plus. Non pas que son scénario soit d’une sidérante originalité ou que la mise en scène brille par son inventivité, mais simplement que le film repose sur des personnalités, sur des acteurs, sur des dialogues, bref un bon vaudeville en somme. Vaudeville certes mais de qualité, où humour et drame se mêlent intimement pour donner un résultat particulièrement ... [Lire la suite]
Posté par dubob à 22:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 août 2005

The jacket

Synopsis : Jack fait la guerre du golfe et se fait tirer dessus. Il devient amnésique. Plus tard il sera accusé de meurtre mais ne se souvient de rien. Il est envoyé dans un hôpital psychiatrique où un docteur expérimente une méthode…spéciale….tintintintin (tournesoltournesol, damned toujours pas). Produit par le duo Clooney/Soderbergh, The Jacket se présente d’abord comme une œuvre complexe, glauque et torturée alors qu’en fait le film est d’une simplicité quasi déconcertante. Rappelant, dans son principe, L’effet... [Lire la suite]
Posté par dubob à 19:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 août 2005

L.A. Confidential

Synopsis : Au début des années 50, Los Angeles cache derrière son image de rêve un monde trouble où règnent le crime organisé, la violence policière, la corruption et les trafics en tout genre. Trois flics vont s’associer pour résoudre une enquête…tintintintin (hadockhadock ah non marche pas non plus). L.A. Confidential est un vrai polar pur et dur prenant place à L.A., personnalités bien trempées, manichéisme réduit, qui est coupable ? Qui est innocent ? Qui manipule qui ? Bref un joyeux bordel qui nécessitera une vision... [Lire la suite]
Posté par dubob à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 août 2005

Hantise

Synopsis : Une femme quitte Londres après l'assassinat de sa tante (dont on n'a jamais retrouvé l'assassin). Elle rencontre un homme et ils décident de revenir habiter dans l'ancienne demeure de la tante. Mais d'étranges évènements que seule elle semble voir vont se produire...tintintintin (miloumilou ? Ah nan ça marche pas). Bon alors comment partir sur ce film, difficile en fait vu qu'il vaudrait mieux le voir pour en parler, mais comme le but c'est quand même de vous donner envie de voir ce film, il faut bien écrire... [Lire la suite]
Posté par dubob à 21:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 août 2005

The island

Qu’on l’aime ou pas on est toujours curieux de savoir quel sera le prochain film de Michael Bay. Celui qui était auparavant le petit toutou de docteur es blockbuster s’est dorénavant affranchis de son emprisonnement commercial pour se tourner vers monsieur Spielberg (même si c’est pas lui qui produit le film, non je dis ça pour les petits chieurs qui voudront me contredire).Ainsi donc voici The island, mais que les fans se rassurent, il ne sagit pas d’une énième adaptation de Robinson Crusoé, mais d’une bon blockbuster de SF,... [Lire la suite]
Posté par dubob à 19:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 août 2005

Land of the dead

On le sait George A. Romero n’a plus à prouver grand-chose du côté du film de zombie. Il a ainsi marqué les années 60, 70 et 80 avec sa trilogie culte. Les années 90, quant à elles, ont faillis avoir une adaptation de Resident Evil, et vu la qualité du script (juste ici) on peut qu’être dégoûté par le choix (minable) de la société ayant les droits (d’autant que la société du JV se disait très emballé par le script de Romero). La première décennie du nouveau millénaire verra donc (a vue serait plus juste) Land of the... [Lire la suite]
Posté par dubob à 01:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 août 2005

L'effet papillon

Attention ! Pour parler de l'effet papillon il vaut mieux l'avoir vu, c'est pourquoi j'ai mis des éléments du film dans cette critique. Il ne sagit toutefois pas à proprement parler de spoiler, aucun véritable moment de l'histoire n'est révélé, et ne devrais pas beaucoup faire changer votre point de vue sur ce film. Néanmoins si vous voulez pleinement profiter de ce film, il est déconseillé de lire cette critique. Régulièrement un petit film devient la coqueluche de la critique et du public (principalement composé... [Lire la suite]
Posté par dubob à 21:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 août 2005

Les duellistes

Premier film de Ridley Scott, premier chef-d’œuvre du maître. L’histoire d’une querelle de deux officiers napoléoniens qui va s’étendre sur des années. Un film beau, grande fresque où se bagarrent deux âmes perdues. Une grande bataille ayant démarrée suite à un petit incident en ayant entraînée d’autre. Application de la théorie du chaos ? Bon peut-être pas, mais ça y ressemble. Keith Carradine et Harvey Keitel campent ces deux personnages avec une extrême justesse. Ridley Scott possédait déjà ce sens de l’esthétique qui... [Lire la suite]
Posté par dubob à 15:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 août 2005

La cité des enfants perdus

Avant de partir remplacer au pied lever Danny Boyle pour Alien : la résurrection, Jean-Pierre Jeunet travaillait avec un certains Marc Caro. Deuxième long-métrage de leur collaboration (après Delicatessen), La cité des enfants perdus s’impose pour ce qu’il est : un chef-d’œuvre. Vivant en pleine mer sur une plateforme en compagnie de ses frères clones, Krank est privé de la faculté de rêver. Afin de palier à ce manque, il enlève de jeunes enfants pour leur voler leurs rêves. Sorte de conte pour enfant virant au... [Lire la suite]
Posté par dubob à 12:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 août 2005

L'homme tranquille

Le duo John Wayne/John Ford n’a pas produit que des westerns, j’en veux pour preuve L’homme tranquille. Quelque part en Irlande, le boxeur américain Sam Thornton (John Wayne) retourne dans son village natal pour s’installer dans la maison de ses ancêtres et s’y marier avec Mary Kate Danaher (Maureen O’Hara). Il lui faudra s’adapter aux mœurs et coutumes locales… Loin de ses grandes épopées, John Ford signe ici une petite comédie sans grande prétention. Bien entendue on reste bouche bée devant tant de niaiserie qui fleure... [Lire la suite]
Posté par dubob à 15:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]