29 septembre 2005

Les amours d'une blonde

Synopsis : version 1) dans une ville ouvrière de la Tchécoslovaquie, la population est majoritairement composée de femme. Pour assouvir leurs besoins, l'état fait implanter une base militaire près de la ville..version 2) les aventures amoureuses d'une blonde que l'on suit pendant une aventure nous faisant supposer les autres.   A l’origine, un relâchement du gouvernement communiste, plus (plussssssss) de liberté pour les cinéastes Tchétchènes, et une volonté de dépeindre avec « justesse » les relations amoureuses... [Lire la suite]
Posté par dubob à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2005

Man on fire

Tony Scott semble patire de l'énorme (que dis-je, infini) talent de son frère ainé, à savoir Sir Ridley Scott. Il essaye donc de copier (platement) le style visuel de son frangin, sans grande réussite disons-le tout de suite. Car là où Ridley Scott sait adapter son style au sujet de ses films, son frérot lui semble vouloir en foutre pleins la vue, au détriment du film. En soi le film n'est pas franchement mauvais, il est même plutôt réussie, mais à force de vouloir en faire des tonnes, Tony Scott plombe le projet qui s'écroule... [Lire la suite]
Posté par dubob à 21:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 septembre 2005

Moi, toi et tous les autres

Film sur l'amour, les rencontres, les problèmes et les tracas de tous les jours, les mal-être, les désagréments que l'on s'inflige consciemment ou inconsciemment, Moi, toi et tous les autres parle de tout ça avec une fraîcheur et une franchise tout simplement épatante. Sans jamais tomber dans le patos, sans jamais allez à l'excés, parlant toujours de la plus belle vérité qui soit, épatant je vous dis. Des dernières minutes de la vie d'un poisson rouge à l'interrogation de deux filles sur qui suce le mieux, le film est pleins... [Lire la suite]
Posté par dubob à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 septembre 2005

Paradise now

Waouh ! La claque ! Bon que dire. En gros c'est un film sur des kamikazes palestiniens (ou cisjordaniens, pareil pas pareil ? j'y comprends rien de toute façon). Quand je suis allez le voir je me disais que ça allait être le genre de film assez minimaliste, tout petit, très intimiste et qui nous offrirait quand même une ou deux scènes chocs avec toute la crudité de la violence nécessaire. Eh ben en fait non, et c'est pas plus mal parce-que le film n'en est que plus choquant. Il aurait ensuite suffit que la bande-annonce ne... [Lire la suite]
Posté par dubob à 17:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2005

Une aventure

Film intriguant, film brûlant, film étonnant, Une aventure est en fait une énorme tromperie sur la marchandise (il faut voir la bande-annonce sur fond de musique rock...). On s'attend à une sorte de thriller à la limite du surnaturel pour en fait arriver à une histoire toute simple. Le rythme est lent, très lent même, le film étant composé d'une multitude de scènes assez courte (y a pas meilleur moyen pour faire croire au spectateur que beaucoup de temps s'est passé). En bref c'est long, lent, et, disons-le franchement, très... [Lire la suite]
Posté par dubob à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2005

Kiss kiss bang bang

Annoncé comme le grand retour de Shane Black (scénariste de gros films d'actions comme les deux premiers arme fatales, au revoir à jamais, last action hero ou encore le dernier samaritain), Kiss Kiss bang bang est tout simplement génial.Empreinte d'une énorme touche de je-m'en-foutisme tout simplement hilarante, Shane Black détruit les codes et les réutilise à sa façon, se moquant allègrement de tous les clichés du cinéma qu'il a pourtant lui-même contribué à créer.Se foutant complètement de ses deux héros et ne reculant... [Lire la suite]
Posté par dubob à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2005

Ma vie en l'air

Petite comédie romantique sans prétention râbachant encore et encore des thèmes aussi éculés que l'amour de sa vie qu'on ne voit jamais et la nécessité de grandir. S'ouvrant ni plus nimoins sur une citation d'Aristote, la première scène du film laisse augurer le pire. Jeux d'acteurs ridicules (visiblement pas très bien dans leurs rôles, les acteurs en font des tonnes) et réalisation insipide. Pourtant par la suite le film s'améliore considérablement. Ma vie en l'air est une comédie française new-generation, comprenez aux... [Lire la suite]
Posté par dubob à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 septembre 2005

Massacre à la tronçonneuse (2003)

Massacre à la tronçonneuse version 2003. Avant sa sortie beaucoup de gens s'interrogaient, d'une part sur la légitimité du remake, et d'autre part sur le talent de l'équipe du film. Voir Michael Bay en producteur n'était pas pour rassurer les fans invétérés de l'original (qui, je dois bien l'avouer, m'a toujours laissé de marbre). Pourtant, d'une part Michael Bay avait pour ligne de conduite de respecter l'original, et d'autre part il a judicieusement su choisir et son casting (note : la voix off est la même que pour... [Lire la suite]
Posté par dubob à 22:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 septembre 2005

Retour à Cold Mountain

Grosse machine hollywoodienne, Retour à Cold Mountain pourrait être le parfait exemple de la machine à oscar. Un casting impressionant, une adaptation de best-seller, un réalisateur confirmé ( Anthony Minghella, Le talentueux Mr Ripley c'était lui, Le patient anglais c'était lui aussi) et surtout un gros budget de rigueur (90M$) permettant ainsi une reconstitution historique fidèle (permettant de se faire quelques oscars supplémentaire en poche). Pourtant déjà, le budget, même s'il est imposant, n'était pas réellement... [Lire la suite]
Posté par dubob à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 septembre 2005

Dobermann

Difficile de trouver dans le PCF (paysage cinématographique français) un film plus décrié, plus critiqué, plus haïs par tout et par tous. Certains magasine allant même jusqu’à qualifier le film d‘« emmerdant », « chiant », « sinistre » ou tout simplement « nul ». Que de haine donc pour un film réputé pour sa grande violence. Ne connaissant même pas l’histoire je me lance dans le visionnement du film sans apriori (négatif comme positif). Et c’est donc ça ? Mais où est passée toute la violence qui a fait la réputation du film... [Lire la suite]
Posté par dubob à 16:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]