Keane conffirme tout le bien qu'on pensait de lui de Damian Lewis (Band of brothers, Dreamcatcher). Filmé caméra à l'épaule, le plus souvent en plans-séquences (sans aucune lourdeur inhérente à ce type de "faisage"), Keane est une petite perle qui nous plonge dans la folie de son héros, cherchant désespérément sa fille avant d'essayer de trouver du réconfort avec une autre petite fille. Pour ne rien vous cacher, je n'ai pas tout compris, tant pis, le film est une expérience viscérale, on ne regarde pas Keane on EST Keane, on est lui cherchant désespérément sa fille, et ce sans aucun artifice grossier pour rendre le personnage "prêt à s'identifier" comme beaucoup d'autres l'auraient fait.