secret_de_terabithia    Présenté comme un Monde de Narnia bis, Le secret de Terabithia est finalement beaucoup plus proche du Labyrinthe de Pan de Del Toro, principalement dans la manière dont le monde imaginaire sert d'échappatoire à une réalité pas toujours très rose. Et malgré le lissage qu'a de toute évidence subi le film (on est quand même chez Disney), il s'en dégage une vraie profondeur et une force des plus surprenante, prenant le spectateur complètement par surprise.
Prenant place dans un bourg perdu des Etats-Unis, Le secret de Terabithia fait constemment des aller-retours entre le réel et l'imaginaire, et ce d'une manière des plus efficace. Car ici, point de "super monde féérique" qui apparaîtrait au détour d'un tronc d'arbre, mais la mise en place progressive d'un monde entièrement créé par les enfants. A noter d'ailleurs que le film ne s'aventure que (très) rarement dans ce fameux monde, et que constamment il est interrompu par des retours à la réalité, parfaitement amenés, preuve que le film ne cède jamais à la facilité.
   Les acteurs sont pour la plupart convainquant, à commencer par Annasophia Robb (la macheuse de chewing-gum de Charlie et la chocolaterie version Burton), et bien évidemment Robert Patrick, excellent (comme d'habitude) dans le rôle du père.
     Alors évidemment tout n'est pas parfait dans ce film. Les passages à l'école sentent sérieusement le réchauffé, la description de la famille et de la maison du garçon n'est pas nouvelle non plus, mais après tout on s'en fout un peu, parce-que le tout marche. Et puis, finalement, Le secret de Terabithia est en totale adéquation avec son message. C'est un brin naïf par moment, on a du mal à y entrer, c'est gentillet, mais au final c'est en acceptant tout ça qu'on apprécie le film (en "gardant son esprit bien ouvert" comme dit dans le film), en se débarassant progressivement des préjugés pour enfin apprécier ce film tel qu'il est non pas pour ce qu'il représente ou comme il est représenté (une énième adaptation d'héroïc-fantasy), permettant même de nous faire prendre par surprise lorsque le film devient bien plus sérieux, faisant preuve d'une maturité des plus appréciable.
    Bref, une vraie bonne surprise que ce Secret de Terabithia, peut-être pas la révolution de l'année, mais mille fois meilleurs que ce que sa campagne marketing laissait présager.