29 janvier 2007

Fait froid, fait malade, fait pas neige, fait ch*er...

...voilà pour résumer le fond de ma pensée en ces temps de grands froids (affreux, horrible) qui non seulement se prive de neige (ouh l'arnaque !)  mais en plus se paie le luxe de me rendre malade (pour de vrai hein, pas mentalement du genre "ça me rend malade cette croute" ou...ou je sais pas quoi d'autre en fait), ce qui a pour effet positif de me laisser une après-midi supplémentaire sans rien faire (enfin si, mes devoirs, parce-qu'on est sérieux chez moi, et pour montrer qu'on est pas des branleurs, quand on est... [Lire la suite]
Posté par dubob à 18:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 janvier 2007

Bilan 2006

- Le réveillon est passé, la nouvelle année est arrivée, mais avant de nous attaquer à l'année 2007, je propose que nous fassions un bilan de l'année 2006, une année plutôt exceptionnelle s'il en est, avec notamment un début et une fin d'année extrêmement chargés. Cette réussite a une explication : 2006 a été une année d'auteurs, c'est-à-dire que toute une flopée de cinéastes ont pu avoir les budgets et les moyens nécessaires pour faire LEURS films, et quand je dis LEURS films c'est LEURS films, y compris en ce qui concerne le choix... [Lire la suite]
Posté par dubob à 19:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2005

L.A. Confidential

Synopsis : Au début des années 50, Los Angeles cache derrière son image de rêve un monde trouble où règnent le crime organisé, la violence policière, la corruption et les trafics en tout genre. Trois flics vont s’associer pour résoudre une enquête…tintintintin (hadockhadock ah non marche pas non plus). L.A. Confidential est un vrai polar pur et dur prenant place à L.A., personnalités bien trempées, manichéisme réduit, qui est coupable ? Qui est innocent ? Qui manipule qui ? Bref un joyeux bordel qui nécessitera une vision... [Lire la suite]
Posté par dubob à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 août 2005

La cité des enfants perdus

Avant de partir remplacer au pied lever Danny Boyle pour Alien : la résurrection, Jean-Pierre Jeunet travaillait avec un certains Marc Caro. Deuxième long-métrage de leur collaboration (après Delicatessen), La cité des enfants perdus s’impose pour ce qu’il est : un chef-d’œuvre. Vivant en pleine mer sur une plateforme en compagnie de ses frères clones, Krank est privé de la faculté de rêver. Afin de palier à ce manque, il enlève de jeunes enfants pour leur voler leurs rêves. Sorte de conte pour enfant virant au... [Lire la suite]
Posté par dubob à 12:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 août 2005

Léon

Difficile pour moi de parler objectivement de Léon étant donné qu’il constitue à mes yeux le film ultime qu’on choisirait si on ne devait emporter qu’un film sur une île déserte peuplée par de seuls babouins. Mais tant pis, je vais quand même essayer. Avant de devenir le producteur que l’on connaît, Luc Besson était un réalisateur fantastique, enchaînant les films avec une maestria impressionnante et nous donnant des personnages inoubliables comme Leeloo, Nikita et bien entendue Léon. Les films de Besson c’était ça, des... [Lire la suite]
Posté par dubob à 23:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 août 2005

Casino

Casino est un film à part dans la carrière jalonnée de succès et de chef-d’œuvres de Martin Scorsese. En effet, il semble que pour ce film il se soit contenté de recopier, avec beaucoup de soin cependant, le style qu’il avait développé pour Les affranchis. On retrouve ainsi dans les deux films la même utilisation de la musique, le même procédé narratif, la même construction de l’histoire, et les mêmes acteurs (Robert De Niro et Joe Pesci récidivent). Pourtant, le film est loin d’être mauvais, et sans accéder à un rang de culte... [Lire la suite]
Posté par dubob à 23:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 août 2005

Eternal sunshine of the spotless mind

Savoir que Charlie Kaufman écrivait une histoire d'amour avais déjà de quoi nous intriguer, mais quand on sait que c'est le géo-trouvetou des FX fait maison Michel Gondry qui est aux commandes et que le rôle principal du film sera tenue par le grand (l'immense) Jim Carrey dans un rôle à contre-emploie ne pouvais que nous...ben nous intriguer encore plus quoi (tiens faudrait que je m'achète un dictionnaire des synonymes un de ces quatre).Le film est un véritable labyrinthe scénaristique d'une cohésion tout bonnement parfaite,... [Lire la suite]
Posté par dubob à 23:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2005

Will Hunting

Will Hunting est une fable humaine où se croisent sur une grande fresque les destins de différentes personnalités, toutes centrés sur un seul personnage : Will Hunting (Matt Demon) délinquant surdoué en mathématique.Autre personnage central : le psychiatre (Robin Williams), tentant de décoder Will.Le film s'articule donc autour des relations des personnages, le psychiatre, le prof, la petite amie, les copains, le tout formant l'environnement immédiat du jeune homme perdue dans son talent et ses doutes. Car ce qui caractérise ce... [Lire la suite]
Posté par dubob à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 août 2005

Moulin Rouge

Moulin Rouge est avant tout un hymne à l'amour.Mené tambour battant par un Baz Luhrmann visiblement très excité (et très en forme) et porté par des comédiens magnifiques (Ewan Mc Gregor et Nicole Kidman oblige), Moulin Rouge est un film magnifique, beau, prenant, "trippant" comme diraient certains, mais je ne le dirais pas. Ah zut ! trop tard ! Tant pis je le laisse.On commence, une fois n'est pas coutume, par la fin, triste, couleurs désaturés, gens faisant la grise mine, et Ewan Mc Gregor bien barbu, avant de revenir au... [Lire la suite]
Posté par dubob à 16:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 juillet 2005

La chute du faucon noir

Si voir Ridley Scott entrer sous l'aîle de Jerry Bruckheimer pouvait faire très peur à la base, cette crainte s'est vite dissipée. En effet, loin de ses productions lourdingues habituelles destinés au grand public, Black Hawk Down parvient très honnetement à s'imposer comme l'un des meilleurs films de guerre, du point de vue de l'intensité des combats, qui n'ont d'ailleurs absolument rieeeeeen à envier avec ceux de Saving Private Ryan, d'autant plus que le film de Ridley Scott se montre beaucoup plus fidèle à la réalité et... [Lire la suite]
Posté par dubob à 16:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]