27 juillet 2006

Superman return

Après avoir remis batman au goût du jour l'année dernière, Warner nous offre cette année le retour de Superman. Abandonnant la franchise X-men, Bryan Singer saute sur l'occasion et prend le projet en main. Le résultat ? Surprenant, mais pas mauvais.La première chose à dire sur Superman Returns c'est que ça n'est pas un film d'action (et ça n'est pas le molasson sauvetage de l'avion au début qui changera quelque chose). La seconde c'est que le budget ne se voit pas du tout (mais pas du tout) à l'écran (les FX sont tout juste ... [Lire la suite]
Posté par dubob à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2006

Funny games de Michael Haneke

Funny games est le genre de film dont on a souvent entendu parler, dont on a vu d’autres films du même réalisateur, mais sans jamais l’avoir vu. On sait qu’il s’agit d’un film violent, choquant, mais plus moralement que visuellement. Lorsque l’on commence le film, l’intro nous fait presque oublier tout ça, et s’il n’y avait ce générique sur fond de heavy metal gueulard on aurait presque pu penser que le film allait être un film sur les vacances d’une famille. Pourtant par la suite on oublie encore, et on se laisse étrangement... [Lire la suite]
Posté par dubob à 20:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
22 juin 2006

C'est les vacances...

...donc encore plus de mini-critiques (chouette !). Hollow man IIOn a tous encore en souvenir l'incroyable Hollow man...ah pardon. Je disais donc : on a tous encore en souvenir cette, pardonnez-moi l'expression, putain de bonne série B (aaaaah, ça fait du bien) qu'était (et est toujours aux dernières nouvelles) Hollow man, version Verhoevenienne de l'homme invisible (comprenez : avec du sexe et du sang) qui faisait un bien fou à regarder, parce-que ben...regardez la dernière parenthèse pour comprendre pourquoi. Cette suite... [Lire la suite]
Posté par dubob à 15:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 juin 2006

Mini-critiques

The Bird with the Crystal plumageDario Argento fait partie de ces cinéastes dit "de références" dont je n'avais encore strictement rien vu (rien de rien de rien de rien, même pas son épisode de Masters of horror, tiens faudrait que je m'y mette un jour d'ailleurs), voilà donc l'erreur réparée. Eh ben c'est pas brillant. Certes ça n'est qu'un film et probablement pas son meilleur, mais quand même, aucun suspense, aucune terreur, niet ! L'intrigue est plus chiante qu'autre chose, et l'oiseau extrêmement peu présent ... [Lire la suite]
Posté par dubob à 10:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 juin 2006

Desperate Housewives

Oui oui, une série. Bon j'étais décidément vraiment pas chaud du tout pour regarder ce nouveau phénomène de mode pour les ménagères de moins de 50 ans, mais bon, je m'y suis quand même mis parce-que voilà hein, faut rester un peu dans le vent quand même. Première constation : c'est super mal réalisé. Bon ok ça n'est "que" une série, mais quand on voit ce qu'arrivent à faire les autres séries, ben quand même on se dit qu'ils se sont pas foulés pour DH (ou alors ils n'avaient pas d'argent pour embaucher de bons... [Lire la suite]
Posté par dubob à 10:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 juin 2006

mon Top 20 à moi

20 – Printemps, été, automne, hiver…et printemps de Kim Ki-Duk - Corée du Sud/2003 Avec ce film on touche à la poésie sublime. Kim Ki-Duk est un génie sachant toucher chacun au plus profond de soi. En racontant l’un vie d’un être à travers cinq saisons (une saison par étape de la vie), il donne à son film une portée universelle d’une prouesse absolue. Ici, nous ne parlons pas d’histoire en tant que telle, mais d’initiation. J’ai souvent différencié ce que j’appelle le « cinéma de but » et le « cinéma de sentiment ». En gros deux... [Lire la suite]
Posté par dubob à 17:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 mai 2006

jeu vidéo : comparaison Half-life²/Mafia

Diantre, du jeu vidéo sur un blog de cinéma ! Non je ne me convertis pas et cet article sera (normalement) seul et unique, mais j'avais envie de faire ça alors...ben...je l'ai fait (ça s'invente pas). Pourquoi comparer Half-life² et Mafia me direz-vous ? Eh bien parce-que chacun de ces jeux représente non pas une apothéose ou un summum d'un genre (je me garderais bien de ces jugements douteux), mais parce-qu'ils représentent bien chacun leurs genres, et qu'ils s'opposent sinon totalement au moins partiellement. Half-life² est... [Lire la suite]
Posté par dubob à 12:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mai 2006

Critique express

La doublure de Francis VeberJ'étais allé voir la doublure pour passer un bon petit moment, me vider le cerveau et me remettre à zéro juste avant les vacances, grand mal m'en a pris. Si Francis Veber ne tombe pas dans l'auto-satisfaction et tente quelque chose de "nouveau" (en restant bien dans son style quand même), il plombe tout son potentiel comique en faisant des personnages manichéens au possible. Car ce qui faisait la force de ses autres films, c'était que même le "méchant" (ou le blaireau) se révelait être... [Lire la suite]
Posté par dubob à 16:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 avril 2006

Critiques en deux mots (je sais c'est naze mais je sais plus quoi trouver)

Enfermés dehors d'Albert DupontelEnfermés dehors marque le retour derrière la caméra de l'excellent Albert Dupontel, malheureusement c'est pour une semi-déception. Semi seulement, parce-que malgré toutes ses maladresses, ses lourdeurs, ses personnages inexploités et ses scènes inutiles, on s'amuse bien devant ce cartoon live. Cartoon ? Pas tant que ça en fait. Annoncé comme du Tex Avery en vrai, le film abandonne bien vite toute ambition tex averiesque, au profit d'une histoire à morale d'une lourdeur un poil désagréable. Formellement... [Lire la suite]
Posté par dubob à 17:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2006

Critiques naines

(non, je n'ai rien contre les personnes de petite taille) Les larmes du soleil d'Antoine FuquaSincèrement je m'attendais à une sorte de mélo patriotique avec des gens se sacrifiant sur une musique à vous donner la chair de poule. Eh bien...c'est à peu près ça, sauf que le film a un atout majeur dans sa poche : il est réussie. Antoine Fuqua n'est pas n'importe quel réalisateur hollywoodien. On lui doit le polar Training Day avec Denzel Washington, ainsi que le meilleur-que-l'on-ne-pourrait-le-penser Le roi Arthur (qui, malgré la... [Lire la suite]
Posté par dubob à 23:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]