la_chute_du_faucon_noirSi voir Ridley Scott entrer sous l'aîle de Jerry Bruckheimer pouvait faire très peur à la base, cette crainte s'est vite dissipée. En effet, loin de ses productions lourdingues habituelles destinés au grand public, Black Hawk Down parvient très honnetement à s'imposer comme l'un des meilleurs films de guerre, du point de vue de l'intensité des combats, qui n'ont d'ailleurs absolument rieeeeeen à envier avec ceux de Saving Private Ryan, d'autant plus que le film de Ridley Scott se montre beaucoup plus fidèle à la réalité et surtout beaucoup moins patriotique (rappellons-nous que SPR commençait et finissait sur un gros plan d'un drapeau américain...).
Premièrement, le film parle d'une défaite, et non pas d'une victoire, ça change. Ensuite la musique n'a absolument rien de patriotique, Hans Zimmer nous signe ici encore une exellente B.O., changeant allégrement de style (passant du vieux rock à la guitare moderne donnant des gros coups (façon MI:2) et à la musique "locale") il donne à nos oreilles de quoi se régaler.
On pouvait espérer le pire venant de Ridley Scott. En effet si on se réfère à sa seule expérience de scène de combats militaires moderne - A armes égales - on se dit que vraiment on va avoir un truc bordélique très tape à l'oeil et surtout ennuyeux. Eh bien en fait il n'en est rien, et c'est avec une (très) bonne surprise que l'on vois la réalisation (parfaite ?) du film. Toujours en mouvement, nous faisant sentir au coeur de l'action (la bande-son  - récompensé par un oscar - aidant beaucoup), l'image tremble, queques passages caméra à l'épaule (mais pas gerbant au contraire de SPR) sont de mise, on crois voir un gros bordel et pourtant on ne perd pas une miette des combats qui se déroulent sous nos yeux.
Si j'ai évoqué la crainte de la présence de Jerry Bruckheimer à la production, c'est surtout parce-qu'il nous a habitué à un peu trop épuré ses films de toute violence. Force est de constater qu'il a changé (d'ailleurs même Bad Boys II avais son lot de cadavre déchictés), car ici, la violence est belle et bien présente, et surtout, bien plus touchante que celle de SPR, notamment en raison du fait qu'elle apparaît souvent très brusquement, nous prenant par surprise. De même que cette violence n'est pas montré pour être montré (ceux qui n'ont que ça à foutre peuvent se rendre compte que j'aime beaucoup cette expression) à l'inverse de... bon ça va vous avez peut-être compris : Black Hawk Down est mieux, dans sa musique, son authenticité, sa réalisation et j'en passe, que le bien trop surestimé (à mon goût) Saving Private Ryan. C'est bien, trois paragraphes pour dire ça, la prochaine fois j'essaierai deux, mais bon passons.
Le film ,n'évite pas l'humour, à l'image de Grime (Ewan Mc Gregor) se prenant durant tout le film pas moins de trois roquettes dans la gueule (enfin dans la gueule, à côté quoi, mais il se les ai quand même pris).
Le film est poignant, comme rarement un film de guerre l'aura été (le seul qui m'a fait cet effet là c'était Patton pour tout vous dire), et on ne peux s'empêcher de verser une petite larme à la fin des explications du générique.
Certains critiqueront la diabolisation des somaliens, sorte de menace surréaliste, rappellant les vagues à n'en plus finir d'insectes géant de Starship Troopers ou la menace traité façon Carpenter (laissant planer une ombre fantastique). Mais il ne faut pas oublier que tous ces somaliens étaient défoncés au Khat (Tom Sizemore le dis très vite dans le film), ils étaient comme fou, et tout le film est fidèle.
Après c'est à chacun d'avoir son avis sur l'intervention, le film ne faisant que raconter l'histoire d'un certains point de vue, et ne prétendant pas détenir la vérité eternelle. A chacun de voir à sa façon ces soldats idéalistes ou blasés par la politique. A chacun de penser ce qu'il veux sur l'enfer qu'on vécut ces soldats pendant plus de dix heures. Mais il serait hypocrite de prétendre que le film déforme la vérité (à l'image de Pearl Harbor par exemple) ou qu'il serve d'une quelquonque manière que ce soit de propagande. (pour info le film fut passer aux troupes irakienne avant la guerre en Irak :x)

Tout ça pour dire que Black Hawk Down est une réussite. Un film où l'esthétisme d Ridley Scott (filtres divers, sens du plan et du montage,...) combiné aux gros moyens de Jerry Bruckheimer (gros budget, respect de l'époque à la lettre,...) nous offre un spectacle inoubliable, trouvant sa place dans n'importe quelle DVDthèque de films de guerre.